Discours politique de M. d'Argenson

Discours politique sur les affaires composé des bons mots

dont souvent M. d’Argenson fait usage dans la conversation


Messieurs,

A considérer l’état où étaient les choses l’hiver dernier, ne pourrait-on pas regarder le prétendu empereur comme un étron dans une lanterne, et la Reine d’Hongrie sa femme comme une biche aux abois ? Le Roi d’Angleterre paraissait entre deux selles le cul à terre ayant également à craindre pour Londres et pour Hanovre. Nous pondions sur nos œufs et quant au Roi de Sardaigne, il était en telle presse qu’on lui aurait bouché le derrière d’un grain de millet. Le Prince Edouard faisait florès et donnait du fil à retordre à ses ennemis. Le Roi de Pologne, électeur de Saxe, avait été réduit à ne faire que de petites crottes ; mais tout d’un coup la chance a tourné, et comment cela me direz-vous ? Le voici, Messieurs, la Reine d’Espagne est un bâton merdeux qu’on ne sait par quel bout prendre. Elle a toujours eu (vous le savez) la fureur de péter plus haut que le cul ; qu’en est-il arrivé ?  Le Roi de Prusse nous a pété dans la main et le Roi de Sardaigne nous a chié du poivre ; le Roi George a remonté sur sa bête ; le Prétendant a fait Gilles et les Hollandais qui nous donnent chque jour quelque godent veulent nous faire avaler le goujon. Tout cela est très fâcheux, mais si l’on en conclut qu’il faudrait faire la paix  cette année plutôt que l’année prochaine, je vous assure, Messieurs, que la différence est comme de pisser la nuit sans chandelle, et si l’on croit qu’en faisant agir plus vigoureusement nos armées en Flandres, nous eussions  par là  avancé de quelque chose ; c’est moi qui vous le dit, Messieurs, que cela eût servi comme de battre l’eau pour faire du beurre. Je conviens que vous devez être fâché que nos généraux après avoir laissé les Autrichiens se carrer pendant deux mois dans le Parmesan comme un pou dans une rogne soient enfin parvenu à de quignonner M. Listeinstein ; mais patience, j’espère que bientôt il en aura dans le cul et qu’il ne fera que de l’eau toute claire.

Numéro
£0060


Année
1746

Notes

Discours politique sur les affaires composé des bons mots dont souvent M. d’Argenson fait usage dans la conversation


Références

Clairambault, F.Fr.12715, p.13334 -Maurepas, F.Fr.12649; p.315-17 -  F.Fr.10477, f°315 -F.Fr.12682, f°15r - F.Fr.13658, p.151-53 - F.Fr.15142, p.142-45 - F.Fr.15151, p.4-9 - NAF.9184, p.420-21

Mots Clefs
Discours politique de M. d'Argenson