Sans titre

[Voltaire1] avait eu la petite vanité de faire imprimer sur les billets de parterre les lettres initiales de ce vers d’Horace : Omne Tulit Punctum Qui Miscuit Utile Dulci. C’était sans doute un petit coup de patte qu’il voulait donner à Crébillon sur sa versification qui, effectivement, n’est pas aussi correcte et aussi douce que la sienne, mais qui est plus mâle.

Après la chute de la pièce, un plaisant du parterre trouva que ces lettres initiales voulaient dire : Oreste, Tragédie Pitoyable, Que Monsieur Voltaire Donne.

  • 1. A l'occasion de la première représentation de la tragédie d'Oreste.

Numéro
£0113


Année
1730


Références

NAF.9184, p.115Collé, I,121 et III,295

Mots Clefs
vanité de Voltaire, tragédie d'Oreste