Tarifs des droits accordés aux vestales

Tarifs des droits accordés aux vestales

pour la distribution de leurs faveurs

 

ÉDIT

Fillon, commandante en chef des vestales, à tous ceux qui ces présentes lettres verront, salut. Sur ce qui nous a été représenté que les abus qui se commettent dans la communication trop libérale que nos vestales font de leurs faveurs, provenaient de ce qu’il n’y avait aucun tarif qui réglât le prix de toutes et chacune des faveurs. À quoi étant nécessaire de pourvoir, nous, de notre pleine puissance et autorité souveraine, de l’avis de nos prélats de l’Église militante, de celui de La Louisiane, notre convertisseuse en chef, des commandeurs et chefs de plusieurs brigades et de plusieurs autres personnes à ce connaissantes, nous avons fait faire un règlement général portant attribution des droits sur toutes et chacune des faveurs qui seront accordées par le beau sexe. Voulons et nous plaît qu’il soit exécuté selon la forme et teneur, sans diminution ni augmentation quelconque, à peine de notre indignation. Mandons à tous nos officiers, tant laïques qu’ecclésiastiques d’y tenir la main. Ordonnons qu’il soit publié et affiché dans toutes les ruelles de notre obéissance. Donné à la Samaritaine, le 1er juin. Signé Fillon et Richelieu

 

Tarif

 

Blondes

Brunes

 

 

 

Simples regards

6.8

10

Regards gracieux

15

18

Regards animés

1.16

12

Coups d’éventail

10

10

Regards mourants

17.6

21.6

Coups de mouchoir

4.4

4.4

Soufflets gracieux

13.4

13.4

Grasseyements affectés

10.6

10.6

Éternuements de gorge

2.6

2.6

Mouvements de fesse en marchant

13

13

Permission de donner le bras

3

3

Remuements de jambes et de genoux

2.10

2.10

Baisement des mains

2

1.13

Marcher sur le pied

1.12

1.12

Simple baiser

3

3

Baiser fin, tendre et circonstancié

5.10

6.15

 

Et pour les autres faveurs, se paieront suivant la convention secrète des parties contractantes, et en cas de contestation se régleront aux divers experts. Les filles et femmes qui auront trente ans passés ne recevront que demi-droit, ainsi que celles de quarante, premier soufflet gratis. Les abbés et autres gens d’Église paieront le double, les jeunes gens sans charge ni emploi, ayant père et mère, ne paieront qu’un tiers, attendu l’avantage de leurs âges. L’argent prêté aux dames ne se paiera qu’en faveurs, suivant le tarif collationné par Mouchot, conseiller de nuit, avec paraphe.

Numéro
£0187



Références

F.Fr.9353, f° 193v-195v - F.Fr.15016, f° 95r-97r - Lille, BM, 63, p.173-176

Mots Clefs
Tarifs des droits accordés aux vestales pour la distribution de leurs faveurs