Bibliothèque de livres nouveaux

 

Bibliothèque de livres nouveaux

Bibliothèque des dames de la cour, avec de nouvelles observations. Décembre 1783.

Traité de l’amitié, à l’usage des souverains, par la reine de France.

Traité sur le plaisir, dédié à la reine.

L’art de bien vivre avec son mari et de le rendre toujours amant, par Madame.

Les charmes de la vérité, dédiés à Madame, par Mesdames de Lesparre, de Laval et d’Escars.

Traité du danger d’aimer trop son mari, dédié à Madame la comtesse d’Artois.

La Bonté personnifiée, dédiée à Madame la duchesse de Chartres.

Des inconséquences de l’humeur, traité dédié à Madame la duchesse de Bourbon. — On sait que cette humeur est cause de sa séparation d’avec son mari et son beau-père.

Le catafalque vivant, dédié à Madame la princesse de Conti. — Tout le monde sait que son mari n’a jamais voulu coucher avec elle.

La matière préférable à l’esprit, dédié à Madame la princesse de Lamballe, par le marquis de Clermont, revu par la Vaupallière.

La liberté des mœurs, par le prince Georges de Hesse et le marquis de Montesquiou.

Les minuties, brochure, par la princesse de Chimay. Elle est dame d’honneur de la reine.

La politessse française, dédiée à la comtesse d’Ossun. — Madame la comtesse d’Ossun est d’une rusticité sans exemple.

L’enfant du plaisir, dédié à la comtesse de Balby, par ***. — Il faut se rappeler la querelle de M. le comte de Balby avec sa femme. Elle est aujourd’hui dame d’atour de Madame.

La nécessité de faire la barbe, dédiée à la duchesse de Lorges. — Elle a de la barbe comme un homme.

Traité sur l’ambition, dédié à Madame Adélaïde, par Madame la duchesse de Narbonne. — On sait que cette femme intrigante a beaucoup d’ascendant sur l’esprit de la princesse.

Traité sur la maussaderie, par la duchesse de Laval.

Les effets de l’eau bénite, dédiés à Madame de Luxembourg. — On assure que Madame la maréchale de Luxembourg, dévote, met de l’eau bénite dans son bidet pour éviter les tentations.

La prude galante, ou l’utilité des portes de derrière, dédiée à la comtesse de Blot, par le maréchal de Castries. — On sait que, depuis longtemps, le maréchal de Castries est attaché à cette dame.

La passade, dédiée à la même, par M. le comte d’Artois.

J’ai donné dans la boue, livre dédié à la comtesse Diane, par le marquis d’Autichamp. — C’est le bruit général de la cour qu’il a fait un enfant à cette dame.

Une jolie mine mène à tout, dédié à la duchesse de Polignac, par le marquis de Vaudreuil.

L’empire des femmes, dédié à Madame de Châlons, par le duc de Coigny.

L’argent au-dessus de tout, conte dédié à la baronne de Talleyrand.

Traité sur les corps opaques, dédié à la marquise de Montmorin. — Cette dame est extrêmement épaisse.

Le libertinage, traité dédié à la marquise de Fougières, par le public.

L’ami des hommes, dédié à la vicomtesse de Laval, par MM. De Fitz-James, de Jaucourt et de Luxembourg.

Les regrets du temps, à Madame de Roucey.

Traité sur le commérage, dédié à la marquise d’Estournel.

La belle et la bête, dédié à la comtesse de Crenay, par M. de Megrigny.

Traité sur le tortillage, par la comtesse d’Harville.

Histoire des treize cantons, par Madame de la Suze.

Notre mère Sainte-Eglise, dédiée à Madame de la Roche-Aymon, par l’évêque de Tarbes.

L’amour fraternel, par Madame de Grammont. — On prétend qu’elle a couché avec le duc de Choiseul, son frère.

La coquetterie, par Madame de Simiane. — La plus jolie femme de la cour.

Nouvelle invention de ratelier postiche, dédiée à Madame de Montmorin, par M. de Viomesnil.

La femme homme, dédiée à Madame la duchesse de Luynes.

La statue ambulante, dédiée à Madame de l’Ascus ;

Observations sur les précieuses ridicules, par la marquise de Bourbon Buffet.

Traité sur le patelinage, par Madame d’Ararey.

Traité sur l’esprit, par la marquise d’Andlau. — Elle est fille de M. Helvetius, auteur du livre de l’Esprit.

Traité sur la fausseté, dédié à la vicomtesse de Narbonne, par le comte de Tavannes.

La bourgeoise de qualité, dédiée à Madame de Civrac

 

Numéro
£0019


Année
1784


Références

Bachaumont, XXV,40-44

Mots Clefs
Revue satirique des dames de la Cour