Le jeu de l'ombre de la Cour

 

 

Le jeu de l'ombre de la cour

 

Monsieur le duc d'Orléans 

J'ai trop de cartes, je ferai la bête.

Madame de Berry

Pourvu qu’il m’entre quelque chose, je serai contente. 

Monsieur le Duc

Je me moque des faux matadors. 

M. le duc du Maine

Je n’ai pas le Roi. 

Le cardinal de Noailles

J’ai gagné en me rendant [ill.] 

Le P. Le Tellier

J’ai trop joué à tout et j’en suis la dupe. 

Le cardinal de Bissy

J’ai joué mon roi à propos ; 

M. de Clermont, chaste évêque de Laon

Qui renonce, fait la bête. 

Les ministres

Consolez-nous. 

M. Desmarets

Je n’ai pas joué sans prendre. 

M. le chancelier Voysin

J’ai bien fait de me mettre à deux mains

M. le chancelier de Pontchartrain

Je crois bien mal jouer. 

M. de La Vrillière

Je ne joue plus qu’aux petites pretintailles. 

M. de Torcy

Je me suis remis sur les codilles. 

M. le premier président de Mesmes

Je n’avais pas assez de triomphes pour jouer à tout. 

La maison de Noailles

Je fais toutes les mains. 

Le maréchal de Tallard

J’ai cru que je jouerais, mais je n’ai rien. 

Le maréchal de Villars

Le conseil ne fait que m’importuner. 

Le conseil des finances

Personne ne veut mettre au jeu.

 

 

Numéro
£0158


Année
1715


Références

Arsenal 2961, p.276-79 - Arsenal 3132, p.199-200 - Lyon BM,MS1673, f°70r-71v

Mots Clefs
Revue de la Cour en 1715. Jeu de l'ombre