Jeu de piquet après la mort de Louis XIV

Jeu de piquet après la mort de Louis XIV

 

Le roi Louis XV

J'ai déjà quinte, mais je ne puis jouer sans quatorze.

Monsieur le duc d’Orléans

Un quatorze écarté, une quinte rentrée, tous les cœurs et le premier en carte me fait jouer beau jeu. 

Les princes du sang

Nous allons prendre notre revanche. 

Monsieur le duc de Bourbon

Je joue avec conseil. 

Monsieur le prince de Conti

Mon tour s’approche pour jouer. 

Madame de Berry

Je suis première en carte. 

Madame d’Orléans, douairière

Je verrai jouer sans rien dire. 

M. et Mme d’Orléans

Tout le jeu est pour nous, nous ne pouvons pas perdre. 

Le duc du Maine

Qui quitte la partie, la perd. 

Le comte de Toulouse

Mon quatorze valait mieux que ma quinte. 

Madame de Maintenon

J’ai joué grand jeu et je me retire sur ma perte. 

Le Parlement

Mon jeu se raccommode. 

M. le chancelier de Pontchartrain

J’ai quitté le jeu bien à propos. 

M. le chancelier Voysin

Avec ma quinte, je pourrais bien perdre quatorze et le point. 

Monsieur le Premier Président de Mesmes

Mon jeu n’est plus si fort, j’ai mal fait ma partie. 

Monsieur le procureur général

Je jouerai hardiment. 

M. de la Vrillière

Pour avoir ponté des deux côtés, j’ai gâté mon jeu. 

M. le comte de Pontchartrain

Personne ne veut jouer avec moi on me trouve trop mauvais joueur. 

Le pape

La tricherie revient à son maître. 

La Constitution

Je n’ai ni quinte, ni quatorze, ni point. 

Le P. Le Tellier

J’ai bien mêlé les cartes et je n’en ai pas plus beau jeu. 

Les jésuites

Un roi à bas et notre as à l’écart gâte tout notre jeu. 

Le P. Quesnel

Je donnerai à présent dix et la main à la Société. 

L’abbé Bochart

J’ai été pris sur le fait en trichant. 

Le cardinal de Noailles

En jouant bien, tôt ou tard on gagne. 

Le cardinal de Rohan

Puisque le Roi m’abandonne, je vais porter aux dames. 

Le cardinal de Bissy

J’ai gagné un vilain jeu. 

Le maréchal de Villars

A tout venant beau jeu. 

Madame de Ventadour

Je garde un roi qui fait le plus beau de mon jeu. 

Les conseils

Les cartes sont bien embrouillées ; nous aurons de la peine à faire un beau jeu. 

M. Rouillé du Coudray

Je joue sans intérêt. 

M. Desmarets

J’avais pris ma revanche, mais je perds le tour. 

M. de Bercy

Je me retire sur un gros gain. 

M. d’Argenson

Mes écarts ont bien diminué mon jeu. 

L’Hôtel de ville

Je veux bien jouer, pourvu qu’on paye. 

La caisse des emprunts

Je vous ai fait bonne mine pour attraper votre argent. 

Les agioteurs et maltôtiers

Avec tout notre beau jeu, on nous fait capot. 

Les gens d’affaires

Nous payerons la chandelle et les cartes.

Numéro
£0157


Année
1715

Notes

Comparer à £0021, presque semblable.


Références

Arsenal 2961, p.269-75 - Arsenal 3132, p.195-98

Mots Clefs
Revue de détail de la Cour en 1715