Réponse de M. de Caylus, évêque d’Auxerre, à l’assemblée du clergé

Réponse de M. de Caylus, évêque d’Auxerre, à l’assemblée du clergé au sujet du Vingtième demandé par le Roi.

Messeigneurs,

Je suis surpris que depuis vingt ans vous ne m’ayez point reconnu pour un de vos collègues. Je dois au Roi ce qu’il me demande, même je lui dois tout ce que j’ai. Il faut rendre à Dieu ce qui est à Dieu, et à César ce qui est à César. Je n’en agirais pas de même sur ce qui regarde la foi et la religion.

 

Numéro
£0352


Année
1750


Références

F.Fr.15154, p.77 - BHVP, MS 661, f°51r

Mots Clefs
Réponse de M. de Caylus, évêque d’Auxerre, à l’assemblée du clergé au sujet du Vingtième demandé par le Roi.