Prophétie du cardinal Cuza faite en 1452

Prophétie du cardinal Cuza faite en 1452,

extraite du 2ème tome de ses ouvrages, imprimé à Bâle en 1565, p.933

Après ces choses, l’esprit diabolique de l’antéchrist soufflera une persécution contre l’Église ; la désolation sera si extrême qu’on n’en aura jamais vu une plus grande, semblable à celle qui arriva lors de la passion de Jésus-Christ ; il paraîtra que cette même Église sera sur le point d’être éteinte parce que les évêques qui doivent chérir la parole de Dieu l’abandonneront. Le scandale sera si grand qu’on ne verra aucun succeseur de saint Pierre ni des évêques ferme dans sa foi et, quand aux yeux des insensés l’Église se trouvera traitée avec autant d’ignominie que le fut Jésus-Christ qui mourut sur la croix, alors les premières âmes reprendront de nouvelles forces parce que peu de jours après la mort de quelques martyrs, ils verront renaître l’Église avec plus de gloire et de splendeur, et ceux qui sont fidèles de l’antéchrist, se voyant humiliés par le triomphe de l’Église se trouveront forcés de se soumettre à la vérité victorieuse et tout le monde se réunira à elle pour ne plus  former u’un seul troupeau sous la conduite d’un seul pasteur.

Alors Pierre, les évêques et les prêtres pleureront amèrement leurs fautes et ils auront le temps de faire pénitence. Cela arriver l’année 1700 et finira l’année 1734.

 

Numéro
£0274


Année
1731 / 1734


Références

Clairambault, F.Fr.1270, p.415-16 - F.Fr.15145, p.197-99

Mots Clefs
Prophétie du cardinal Cuza faite en 1452