Lettre du Roi à Madame la Duchesse douairière de Bourbon

Lettre du Roi à Madame la Duchesse douairière de Bourbon

Ma tante,

Je ne suis pas moins sensible que vous à la perte que vous avez faite. Vous venez de perdre un fils que vous aimiez tendrement et avec raison, et moi un prince de mon sang et un fidèle serviteur qui m’était fort attaché. J’accorde avec plaisir au Prince de Condé, votre petit-fils, la charge de grand maitre de ma Maison, et je me réserve de nommer de concert avec vous quelqu’un qui puise l’exercer en attendant qu’il soit en âge de le faire par lui-même.

A l’égard du gouvernement de Bourgogne, je m’engage aussi de le lui rendre quand il aura dix-huit ans accomplis, étant bien fâché de ne pas le faire plus tôt ; le bien de mon service m’oblige de choisir quelqu’un qui veille à mon intérêt et qui commande en mon nom. Vous devez aussi être assurée que je ne laisserai pas manquer une veuve princesse de mon sang telle que Madame la Duchesse, votre belle-fille.

Numéro
£0475


Année
1741

Notes

Lettre du Roi à Madame la Duchesse douairière de Bourbon à l'occasion de la mort du duc de Bourbon, son fils


Références

Clairambault, F.Fr.12709 p.18

Mots Clefs
Lettre du Roi à Madame la Duchesse douairière de Bourbon