Lettre du cardinal de Tencin aux fidèles de son diocèse

Lettre du cardinal de Tencin, archevêque de Lyon, primat de France, commandeur de l’ordre du Saint-Esprit, ministre d ‘État et proviseur de Sorbonne,

Aux fidèles de son diocèse pour leur annoncer son prochain retour parmi eux.

De Versailles, le 8 mai 1751

Les causes de notre absence vous étaient connues, M.T.C .frères ; elles écartent les reproches que vous auriez pu nous faire, et quoiqu’éloigné de vous, nous avons tâché de vous rendre toujours présent  par notre attention, par nos soins, par notre vigilance. Cependant notre cœur n’était pas satisfait. Il soupirait sans cesse vers vous, et nous attendions le moment où nous pourrions nous retrouver au milieu de notre troupeau pour finir nos jours avec lui.

Le Roi a bien voulu nous en accorder la permission et nous avons surmonté la douleur de quitter un si bon Maître, douleur extrême dont on ne peut bien juger que quand on a joui du bonheur d’approcher de Sa Majesté et d’être témoin de sa bonté, de sa douceur, de son affabilité, de sa modération et de sa justice, de son amour pour la religion, de tant de faits glorieux et de tant de rares qualités qui le rendent de tous les princes le plus grand, et s’il était permis de parler ainsi de son souverain, l’homme du monde le plus aimable.

Il est bien consolant pour nous de pouvoir en arrivant vous annoncer les grâces du Jubilé ; vous recevrez bientôt notre mandement et nos instructions. Notre retour pouvait-il avoir lieu sous de plus heureux auspices ? Le fruit que vous en retirerez   mettra le comble à notre consolation

Sur ce, je prie Dieu qu’il verse sur vous, mes très chers Frères, les plus abondantes bénédictions.

Signé : le Cardinal de Tencin

Pour Son Éminence : Poissonneau.

Numéro
£0406


Année
1751 mai


Références

F.Fr.15154, p.266-69

Mots Clefs
Lettre du cardinal de Tencin, archevêque de Lyon, aux fidèles de son diocèse pour leur annoncer son prochain retour parmi eux