Les vins de la Cour

La diversité des vins de la cour

Le vin du roi... est de bonne espérance

M. le Régent… diabolique

M. le duc de Chartres… de mauvais cru

Madame… il sent la vieille futaille 

Mlle la duchesse d’Orléans… bienfaisant

M. le Duc… rude et plat

Le comte de Charolais… pétillant et brusque

Mlle de Charolais… vif

Mme la Duchesse… sur le retour

Mlle de Clermont… prêt à boire

Le prince de Conti… se fait sentir

La princesse de Conti… en boîte

Mlle de la Roche sur Yon… bon à mettre en perce.

Le duc du Maine… de bonne garde

La duchesse du Maine… clairfin

Le prince de Dombes… naturel

Le comte d’Eu… il a de la sève

Le comte de Toulouse… mou

Le maréchal de Villeroy… ferme

Le maréchal de Villars… il monte à la tête

Le maréchal d’Estrées… il commence à être vif

Le maréchal d’Uxelles… poussé

Le prince de Vendôme… au bas

Le prince Charles… belle apparence, peu de râpon

Le prince Lambèse… éventé

Le duc de Guiche… a deux oreilles

Le duc d’Antin… il trompe à la couleur

Le duc de Richelieu… vin du commun

La duchesse de La Ferté… bon quoiqu’à la lie

Le duc de Saint-Simon… guinguette [au-dessus : est de la liquette]

Le duc d’Aumont… il n’a que la cape

Le duc de la Force… sans vertu

La duchesse de Villars… il tourne à la graisse

Le duc de Noailles… falsifié

Le duc de la Rochefoucault…droit

Le duc de Tresme ... on ne sait ce que c’est.

Le cardinal de Noailles… il ne soutient pas

Le cardinal de Bissy… bourru

Le cardinal de Rohan… doucereux

Le cardinal de Polignac… brouillé

M. d’Aguesseau… point de sûreté [au-dessus : n’est pas droit]

M. d’Argenson… plus de saison

L’abbé Menguy... sec

L’abbé Pucelle… franc

Le premier président… frelaté

Mlle de Rupelmonde… il rappelle son buveur

M. de la Vrilière... de la piquette.

Mme de la Vrilière… il gratte

M. de Torcy… ordinaire

M. le Blanc… mictionné

L’abbé Dubois… malfaisant

M. de Novion… gâté

Mme de Nesle… de toutes saisons

Le prince de Soubise… beau coloris 

Mme de Parabère… il sent mauvais 

M. Law… il est empoisonné

Le président de Blamont… il est tourné

Le procureur général (Joly de Fleury)… on n’oserait s’y fier

Le peuple… du pressurage

Numéro
£0103


Année
1720 novembre


Références

Clairambault, F.Fr. 12697, p.455-456 - Maurepas, F.Fr.12630, p.295-97 - NAF.1666, p.118r-119r - Bois-Jourdain, I, 296+299

Mots Clefs
Les vins de la Cour, ou revue de la Cour