Le Catéchisme des culs

                                    Le Catéchisme des culs

Demande – Qu’est-ce qu’une femme respectable ?

Réponse – C’est une femme qui a fait vœu de ne montrer son cul qu’à un seul homme pour l’édification de son prochain, la propagation de l’espèce humaine et pour la plus grande gloire de Dieu.

D.- Qu’est-ce qu’une femme entretenue ?

R. –C’est une femme qui promet de ne montrer son cul qu’à un seul homme pour le déshonorer et scandaliser tous les autres.

D. – Pourquoi cette différence entre deux personnes qui ne montrent leur cul qu’à un seul homme ?

C’est que la première est une riche héritière qui a donné tout son bien pour acheter le plaisir de montrer son cul, et que l’autre est une femme sans biens à qui un homme riche partage sa fortune pour avoir le plaisir de voir son cul.

D. – Qu’est-ce qu’une coquette ?

R. – C’est une femme qui ne montre son cul à personne et qui met tout l’art possible à donner à tout le monde l’envie de le voir.

D. – Qu’est-ce qu’une honnête fille ?

R. – C’est celle qui montre son cul à quelques bons amis assez discrètement pour que personne ne s’en doute ; La difficulté du mystère mérite bien l’avantage de cette réputation extorquée.

D. – Qu’est-ce qu’une catin ?

R. -  C’est une fille qui ne fait pas difficulté de montrer son cul au premier venu qui veut le voir, pourvu qu’il lui donne de l’argent,pour le bien cacher à ceux à qui cette vue  paraît indifférente ;

D. – Pourquoi encore une différence entre les deux filles qui ne montrent leur cul qu’à leurs amis ?

R. – C’est que l’honnête fille ne le montre que pour son plaisir ; que la catin trouve ses besoins dans le même plaisir ; et que malheureusement rien n’est plus déshonorant que le besoin.

D. – Qu’est-ce qu’une Agnès ?

R. – C’est une personne qui brûle du désir de montrer son cul et qui jusqu’à ce qu’elle en trouve une occasion favorable a tout l’air de n’en pas avoir la moindre envie.

D. – Qu’est-ce qu’une fille de spectacle ?

R. – C’est un être unique qui d’un don de voix et d’une cabriole paie le privilège de montrer son cul à toute la terre, sans s’en cacher et sans qu’on l’en blâme.

D. – Qu’est-ce qu’une femme de qualité ?

RR. – C’est une femme qui, sans chanter et sans danser sur le grand théâtre de la cour, a le même privilège de montrer un vilain cul à ceux qui ont la manie des culs de qualité.

D. – Qu’est-ce qu’une bourgeoise,

R. – C’et une femme qui, sans intérêt et par sentiment montre son cul tel que la nature le lui a donné, à un bon ami pour le seul plaisir de voir le sien.

D. – Qu’est-ce qu’une dévote ?

C’est une femme qui porte un cul mystérieux qu’elle ne laisse prendre que dans l’obscurité, tenant toujours les mains jointes, de peur de distraire celui qui s’en amuse.

D. – Qu’est-ce qu’une religieuse ?

R. – C’est une femme qui, croyant n’avoir pas de cul, fait vœu de ne le montrer à personne ; et qui finit par s’en désespérer lorsqu’elle commence à sentir qu’elle en a un comme une autre.

D. – Lequel de ces culs vous paraît préférable ?

R. – Le cul bourgeois.

Numéro
£0440


Année
1775


Références

F.Fr.13652, p.446-48

Mots Clefs
Le catéchisme des culs