Sans titre

Extrait du supplément aux Nouvelles de divers endroits. N° XIII. Art. de Paris du 4 février 1737.

On assure que le cardinal premier ministre, après avoir rétabli la tranquillité au dehors et dissipé toutes les cabales qui s’étaient formées à la cour, et dont on pouvait craindre des révolutions dans le ministère, a conçu le généreux dessein de remettre au Roi le gouvernement des affaires du Royaume, et que S.M. commence déjà à conduire elle seule les rènes de la monarchie. Cette Éminence se contentera pour le reste du temps qu’elle a encore à vivre, d’aider le Roi de ses conseils, et de le mettre au fait des affaires les plus importantes ; c’est ce qui est cause que ce grand ministre fait présentement de plus fréquents et de plus longs voyages à sa maison d’Issy, afin de laisser le Roi présider seul à ses Conseils, à l’exception de ceux d’État qui se tiennent les dimanches et les mercredis, et auxquels ce cardinal continue d’assister. Chacun au reste est persuadé que c’est cette Éminence elle-même qui a formé cet arrangement, et que le Roi ne fait rien en cela que de concert avec Elle.

Numéro
£0466


Année
1737


Références

Clairambault, F.Fr.12707, p.223

Mots Clefs
Le cardinal de Fleury veut laisser le roi gouverner