Jeu de piquet entre les princes de l'Europe en 1733

Jeu de piquet

entre les princes de l’Europe

en 1733

 

La France

C’est à moi de jouer, j’ai la main.

 

L’Espagne

J’ai deux dames à l’écart, mes trois rois sont bons.

 

La Savoie

J’ai quinte et 14. Il me manque le point.

 

La Prusse

Je regarde jouer.

 

La Lorraine

J’ai bien mêlé les cartes, mais il ne m’entre rien.

 

L’Empereur

J’ai bien mauvais jeu, je crains le repique.

 

Le Turc

Je déchirerai bientôt les cartes.

 

L’Angleterre

Ce n’est pas mon tour de jouer

 

Le Portugal

Je ne joue point, mais je fournirai de l’argent à mes amis.

 

La Saxe

Je joue avec trop de cartes, je ne compterai rien.

 

La Pologne

On a beau mêler les cartes, un seul roi me fera gagner.

 

Les Treize Cantons

Nous jouons à toute sortes de jeux, pourvu que l’on paie les cartes.

 

La Czarine

Je n’ai ni roi, ni as, mais ma paye est bonne.

 

Le Pape

Je ne joue jamais. Je m’arrangerai pour un jubilé.

 

Les Vénitiens

L’usage du piquet n’est point chez nous. Nous ne jouons qu’à la bassette.

 

Le corps germanique

Se ressouvient du jeu du piquet, puisqu’il lui est encore dû l’argent des cartes.

 

Les Hollandais

Ils ont carte blanche. Ainsi sont à l’abri du repique et ne craignent que le capot.

 

Numéro
£0322


Année
1733


Références

Clairambault F.Fr.12705, p.5-7

Mots Clefs
Jeu de piquet international