Lettre du père Le TEllier du 2 août 11715

Lettre du père Le Tellier du 2 août 1715,

trouvée dans les papiers de M. Chauvelin,

avocat général, après sa mort.

 

Tout est fort bien disposé, Monsieur, pour l’enregistrement du grand édit. Le Roi se transportera lui-même au Parlement, le 20 du présent mois. Il cassera le procureur général pour huit jours et vous chargera de cette place pour faire le réquisitoire. Il prononcera lui-même l’enregistrement sans que personne puisse s’y opposer. Les lettres de cachet sont toutes prêtes pour arrêter le cardinal de Noailles qui sera conduit sous de bonnes escortes à Pierre-Encise. Lorsque nous aurons abattu cette hydre, nous n’aurons plus rien à craindre. Servez-vous de votre capacité en cette occasion et de votre éloquence ordinaire pour attirer l’estime du Roi. Il ne tiendra pas à nous qu’elle ne vous soit acquise et que nous ne vous donnions des marques de l’attachement avec lequel notre Compagnie vous est dévouée et moi en particulier qui serai toute ma vie, etc.

Numéro
£0156


Année
1715 août

Notes

$1658 en est la version versifiée


Références

F.Fr.9351, f°214-215r - Arsenal 2961, p.237-38 - Arsenal 3132, p.176

Mots Clefs
Jansénisme, Le Tellier, Chauvelin, enregistrement Constitution