La maladie de la reine d’Hongrie

La maladie de la reine d’Hongrie

La belle Hongroise est aujourd’hui fort mal pour avoir mangé trop de fromage d’Hollande et bu trop de bière d’Angleterre. Elle a eu trop de confiance dans l’empirique Zengidorff [sic], moyennant quoi la gangrène a gagné ses membres. Le chirurgien prussien lui a fait une ample saignée du plus beau de son sang. Elle eût mieux fait de se mettre entre les mains du médecin charitable de France qui, au moyen de quelques évacuations légères, l’eût beaucoup soulagée. Elle prend actuellement des Bavaroises à la Française. Le solitaire Piémontais lui fait espérer d’empêcher que le mal ne gagne les jambes ; mais il lui défend l’usage du fromage de Milan, dont la privation lui coûte infiniment.

Numéro
£0462



Références

NAF.9184, p.349

Mots Clefs
Guerre de Succession d'Autriche - Moquerie sur la reine d'Hongrie