Comparaison des ministres français à une courtisane sur le retour

Comparaison des ministres français à une courtisane sur le retour

 

Celle-ci répare les outrages du temps par des couleurs et des ornements empruntés, ceux-là colorent leurs démarches par des raisons spécieuses et frelatées. La première ne séduit que le mauvais goût et l’inexpérience ; les seconds n’attirent dans leur parti que l’ambition et la cupidité. L’une n’a des amis qu’autant qu’elle les achète, et les autres n’ont des alliés qu’autant qu’ils les prennent à leur solde. Celle-là se rend à l’apparence de la passion, et ceux-ci ne donnent leur confiance qu’au masque de l’attachement et de la bonne foi. La première doit presque toutes ses victoires à l’éclat que les richesses donnent à ses attraits, et les derniers donnent tous les trésors de leur patrie pour soutenir leur fausse politique.

 

Numéro
£0417


Année
1747 juillet


Références

F.Fr.10478, f°105 - F.Fr.15151, p.182-83

Mots Clefs
Guerre de succession d'Autriche Comparaison des ministres français à une courtisane sur le retour