Réponse du cardinal de Fleury à MM. les avocats

Réponse de M. le cardinal de Fleury du 9 décembre 1730 à MM. les avocats

au sujet de leur mémoire en faveur duquel a été rendu un arrêt du Conseil le 25 novembre

Les principes contenus dans votre mémoire sont les grands et vrais principes de la monarchie. Le Roi,  persuadé que vous y persisterez toujours, m’a ordonné de vous assurer de sa royale protection et s’il est permis de me joindre à un nom si respectable, je donnerai à votre Ordre en toute occasion des marques d’estime, d’amitié et de considération que mérite un Ordre qui fait tant d’honneur à la France.

Entre les avocats au Parlement, appelants comme d’abus d’un bref émané de la cour de Versailles, des évêques intimés et M. le Chancelier intervenant.

Le Roi étant en son conseil dit qu’il y a abus et néamoins fait défenses aux avocats de plus à l’avenir signer des consultations sans les lire, et au Chancelier d’inquiéter les avocats sans les avoir entendus.

Numéro
£0237


Année
1730


Références

Clairambault, F.Fr.12700, p.319

Mots Clefs
Réponse du cardinal de Fleury à MM. les avocats