Extrait du livre VII de Rabelais

Extrait du livre VII de la chronique de dom Philippes d'Aurélie et des prouesses des bonnets ronds en icelui temps1


Chapitre I. Comment sous Robillardus grosse teste2, chief des bonnets ronds, lesdits bonnets ronds voulsirent faire le raminagrobis et s'acquérir grand renom.

Chapitre II. Comment Robillardus, au demeurant grand prêtre, souloit dormir aux plaids et dependre deniers à foison.

Capitre III. Comment les bonnets ronds résolvirent de proposer à dom Philippes moult bieaulx et salubres avis pour l'advencement de la chose publique, tirés pour la plupart du Glossator juris Baldus Accurtius et autres têtes pleines de sens.

Chapitre IV. Comment ils furent courtoisement escondits par dom Philippes, et selon droict et raison renvoyés à leurs sacs et paperasses.

Chapitre V. Du débat et contention qui en icelui temps arriva entre les vieulx bonnets ronds et les jeunes, et de ce qui s'ensuivit.

Chapitre VI. De ce qui arriva un biau matin que la grant chambre fut scholastiquement assaillie par les jeunes bonnets ronds à grands renforts de compagnies d'ordonnance, sous la conduite des généraux Berlant3, Montblas4 et autres. 

Chapitre VII. Comment ladite grand-chambre se rendit à composition, faulte de munitions, et de la paix qui en suivit.

Chapitre VIII. Comment depuis la paix faite et conclue entre les bonnets ronds, ils souloyent employer le tems en belles et politiques délibérations.

Chapitre IX. Comment par un matin fut rendue une plantureuse ordonnance par les pères conscrits, tendant à grands pas au bien de la chose publique.

Item de la belle police qui fut par eulx mise en avant pour tenir la main à l'exécution et promulgation d'icelle ordonnance.

Chapitre X. Comment le peuple gaulois reçut comme l'Évangile de Dieu la moult belle ordonnance des bonnets ronds.

Item du grand respect que un chacun porta à ladite ordonnance, dont ils acquirent grand los et renom parmi ce peuple.

Chapitre XI. Des moult bieaux propos de Tailport5 le rouge, Hugues, arrière-petit-fils du capitaine Carabin Roze au heaume.

Chapitre XII. Comment ledit Tailport ayant scientificquement retroussé ses horrifiques mousaches, cita force belles lois et conclut à ce que les pères conscrits se transportassent à pied en robes et chaperons rouges au logis de Louisot6, pour lui faire tout plein de belles remontrances.

Chapitre XIII. Comment l'advis du dessusdit fut improuvé de la plus grant part des bonnets ronds le tout pour des crottes, et comment fut doctement conclu d'y aller en coches.

Chapitre XIV. Commet sire Montavert7, chastelain de Clugny, fut surpris en chevaulchant nuictamment par les rues de Lutèce, dilacérant à belles dents les chartes et mandements du roi Louisot. Comment il fut appréhendé en son corps et ses compagnons, et conduit par les gens du capitaine Coupeteste ès noires prisons du grand Châtel.

Chapitre XV. Comment Robillardus, en robe compétente, bien et duement accompagné de force maistres inerts, se transporta au palais du jeune roi Louisot, où, faute de mémoire, il fit judicieusement lecture d'une belle et mirifique remontrance.

Chapitre XVI. Item, comment dans le contexte de ladite oraison, Robillardus fit mention d'une belle petite pancharte trouvée ès ruines de l'amphithéâre de Vérone, escripte en lettres druidesques et accordée par le père  grand du bon et catholique Pharamond, roi des Gaules, par laquelle appert clairement que ledit Roi dont le nom se trouve par laps de temps effacé, a constitué et établi les bonnet ronds en qualité de tuteurs des Rois ses successeurs et des pères putatifs de l'Immaculée Conception. S'ensuit la teneur de ladite pancharte.

Chapitre XVII. Comment Robillardus et sa grave compagnie s'en retournèrent juridiquement par où ils étoient venus, ce qui fut moult biau à voir.

Chapitre XVIII. Comment Louisot fit semondre les bonnets ronds de venir en son palais pour response y être faite à leurs très doctes remontrances, et, ensemble, comme ils furent joyeusement accueillis dudit roi Louisot et de ses barons.

  • 1. Les titres des chapitres suivants sont de Coustelier père, libraire (M.).
  • 2. Le premier président de Mesmes.
  • 3. Le président Lambert.
  • 4. Le président de Blamont.
  • 5. le président Portail.
  • 6. Le jeune roi Louis XV.
  • 7. Le président de Verthamont.

Numéro
£0151


Année
1718

Notes

Variations sur le même thème: £0026, £0094, £0142, £0150, £0151

Encore une autre version, très raturée en Clairambault, F.Fr. 12697, p.181-182

£150 et £151 se suivent immédiatement dans Buvat


Références

Clairambault, F.Fr. 12697, p.175-179 - Arsenal 2961, p.502-09 - Buvat, I, 325-330

Mots Clefs
Extrait du livre VII de Rabelais, Philippe d’Orléans, régent, revue de détail