Etat de la France

Le banquier manque de crédit.

Le marchand demande répit.

Le courtisan  languit.

Le soldat réformé pâtit.

La noblesse se ravilit.

Le Régent rit.

Le bourreau s’enrichit.

La dame de cour se remplit.

Le Parlement s’enorgueillit.

Le conseil s’étourdit.

Fourqueux fait bien du bruit.

La chambre de justice apporte peu de fruit.

L’homme d’affaires se tapit.

Le comptable déguerpit.

La grisette n’a plus d’habit.

La belle sans argent vieillit.

De Rome le pouvoir est frit.

Loyola crève de dépit.

Le janséniste reverdit.

La vérité médit.

L’honneur s’enfuit.

La vertu se réduit.

Le juste compatit.

Le sage en vain rougit.

Le voluptueux s’enhardit.

L’espérance s’évanouit.

Tout se perd petit à petit.

Le moine seul à l’aise vit1.

  • 1. Arsenal 2937 remplace la dernière occurrence par : Tout sera donc bientôt détruit

Numéro
£0129


Année
1715 ?


Références

Maurepas, F.Fr.12645, p.283-84 - F.Fr.13656, p.61 - Arsenal 2937 f°227r-227v - Lyon BM, MS1675, f°24r-24v

Mots Clefs
Etat de la France, Régent, Fourqueux