Harangue de Mgr l’évêque de Tressan (?), archevêque de Rouen

Harangue de Mgr l’évêque de Tressan, archevêque de Rouen,

à Madame l’abbesse du Val-de-Grâce en lui présentant le cœur de ce prince1

Madame, Notre douleur, le lugubre appareil qui nous environne vous annonce ce qui nous fait troubler la tranquillité de votre retraite. Nous venons dans ce saint temple, monument de la piété d’une grande Reine, y porter ce reste précieux d’un de ses descendants et y déposer pour toujours le cœur de Très haut, Très puissant et Très excellent Prince, Mgr Philippe, duc d’Orléans, petit-fils de France. Vous avez reçu, Madame, pendant sa vie, des marques de sa plus tendre affection. Convaincu de la sainteté et de la régularité de votre maison, il vous avait confié l’éducation des princesses ses filles. Il n’est plus, ce héros, ce modèle des plus grands souverains et du plus parfait de tous les siècles. Ce héros, qu’on peut regarder comme le père de la patrie et l’arbitre de toute l’Europe, ne peut plus rien ; il a besoin de vos prières, il vous les demande aujourd’hui par mon ministère. Prosternez aux pieds des autels, vierges saintes, invoquez le Dieu des miséricordes et obtenez que celui dont nous pleurons la mort, vive éternellement dans la gloire.

  • 1. Philippe d’Orléans, Régent

Numéro
£0001


Année
1723

Notes

Dépôt du coeur du Régent à l'abbaye du Val-de-Grâce


Références

Clairambault, F.Fr.12699, p.81-82

Mots Clefs
enterrement du Régent