Discours de deux poissardes

Discours de deux poissardes sur le repas de M. le lieutenant civil à la rentrée du Châtelet

Ma commère, on dit que le lieutenant civil donne chez lui un grand dîner. – Hé ! vraiment oui ! ma commère, répond l’autre ; il aura la volaille et le gibier à bon marché. – Et pourquoi ? reprit la première. L’autre répond : C’est que tu ne sais pas que son fils est commis à la vallée1. – hé, ma commère, on a raison de dire que le Roi a besoin d’argent. – Hé, pourquoi ? – C’est qu’il a envoyé ses dindons à la vallée avant la Saint-Martin.

  • 1. Son fils était un de ceux qui composaient la chambe des vacations qui se tenait aux Grands Augustins.

Numéro
£0403


Année
1753 novembre


Références

F.Fr.10479, f°312r

Mots Clefs
Discours de deux poissardes sur le repas de M. le lieutenant civil à la rentrée du Châtelet