Sans titre

M. le duc de Cumberland ayant protesté qu’il mangerait plutôt ses bottes que de laisser prendre Tournai, pour guérir l’indigestion qu’a dû lui causer un tel repas, voici une recette que les médecins du Roi lui ont envoyé de Paris :

 

Une once de baume de Prusse,

Deux gros de sel d’Angleterre,

Une livre de crottes de marmottes

Un petit pain de Sardaigne

Le tout délayé dans cinq gros d’eau de la Reine d’Hongrie, que S.A.S. Royale prendra dans un verre de vin de Fontenoy, après quoi il se couchera dans une paire de drap de toile d’Hollande pour s’y essuyer jusqu’à parfaite guérison.

Numéro
£0083


Année
1745 juillet


Références

F.Fr.13659, p.375

Mots Clefs
Cumberland, général anglais, puni pour ses rodomontades