A S.A.S. le duc d'Orléans

A Son Altesse Royale Monseigneur le duc d’Orléans, Régent

Monseigneur,

Ant. Joseph Thierry, avocat au Parlement et aux Conseils, remontre très respectueusement à votre Altesse Royale que M. le maréchal-duc de Villars n’ayant plus d’ennemis à combattre, plus de traités à faire, vient de mettre le siège devant le cabinet d’un pauvre avocat. Ce général se persuade que la place se rendra à la première sommation ; mais l’exposant qui y commande, est résolu d’attendre le gros canon. Ce gros canon, Monseigneur, sont les ordres précis de  Votre Altesse Royale.

L’exposant espère qe ces ordres ne viendront point et il continuera ses prières pour la  santé de Votre Altesse Royale.

Novembre 1715

 

Réponse autographe : Tenez bon. J’irai à votre secours. Signé P. R.

Numéro
£0039


Année
1715 novembre

Notes

Court placet imprimé


Références

Clairambault, F.Fr.12696, p.389-99

Mots Clefs
Contre le maréchal de Villars, requête au Régent