Traité de la modestie

Livres imprimés à l'Imprimerie royale en 1738 (suite)

Traité de la modestie, à l’usage de Mesdames de France par Mlle de Charolais.

Avis d’un fils à son père par M. de Fresne, dédié à M. le Chancelier.

Pensées brillantes par M. d’Angervilliers, secrétaire d’État de la guerre.

Traité sur la politesse, par M. Orry, contrôleur général.

Traité de l’éducation sur la probilté et le mépris des richesses par le même.

Recueil de bons mots, par Louis Quinze.

La parfaite religieuse, dédiée à Mesdames de France par Mme l’abbesse de Chelles.

La Henriade de Voltaire mise à a portée de tout le monde, par M. Halle, professeur d’astronomie, avec des notes par M. de Bernonville.

Les caractères et les mœurs du siècle en vaudevilles, par M. le duc d’Ayen et M. de Tressan.

La distance de Paris à Versailles mesurée et déterminée par MM. du Parlement.

Le Roi sans être roi, comédie nouvelle larmoyante représentée sur le théâtre de Lunéville.

Réflexions sur les avantage de la chasteté, par M. l’évêque de Rennes, dédiées aux Dames de la Cour.

Méthode pour s’enrichir extrêmement par les fermiers généraux.

L’art de marier les filles à bon marché, par Mme la marquise de Fougères, dédié au contrôleur général, avec des notes de Mme de Duras.

Les pieuses extravagances pour parvenir à la communion en public, dédié à M. L’évêque de Viviers par M. de Montgeron.

L’art de convertir les pierres en argent par M. le curé de Saint-Sulpice.

L’art de métamorphoser les musiciens en financiers par M Fagon.

L’art de faire de pieuses dupes, par le curé de Saint-Sulpice.

L’art de se contrefaire, par le curé de Saint-Roch.

Les règles de la sincérité, par le Père Segault, jésuite.

Essai de morale par M…, auteur du Fat puni.

L’histoire des révolutions des postes, par M. Pot-de-vin de Raneuve, dédié à M. Amelot.

Nouveau projet pour élever des filles depuis l’âge de 15 ans jusqu’à 20 dans les communautés où elles seront instruites des exercices que les femmes mariées doivent savoir, et ensuite établies convenablement, le tout sous la direction et aux rfais du clergé, par le curé de Saint-Sulpice.

Nouvel almanach, où l’on décrit exactement les mouvements de la lune et les différentes impressions d’icelle sur le corps, par M. de Bacqueville, dédié à M. le duc de Noailles, approuvé par M. le lieutenant de police.

Traité des différents moyens pour résister au beau sexe, par un jésuite, traduit de l’italien en français, approuvé par Notre Saint-Père le Pape, à Messieurs de l’Académie française.

L’histoire des princes fainéants de la première race, par M. le Duc d’Orléans, dédié au Roi.

Le conte de Peau d’âne, revu et corrigé par MM. du Parlement, et présenté à S. M. par ses députés.

Le chien qui aboie à la lune, fable par le cardinal de Fleury, adressé au Parlement en réponse à ses remontrances.

L’histoire de la fée Carabosse, par l’abbesse de Saint-Antoine, [dédiée] à la Duchesse du Maine.

Traité des mœurs d’Italie, où l’on refuse le préjugé dans lequel on est en France sur la jalousie des Italiens, par M. de Modène.

Cantique spirituel sur l’air de la Béquille, à Madame de Carignan, par les pénitentes du curé de Saint-Paul.

Traité de la contrition sincère par Messieurs Pajot, dédié à M. Chauvelin.

Numéro
£0503


Année
1738

Notes

Complément de 32 occurrences à la version de £0448, détaché pour former le présent ensemble


Références

F.Fr.15149, p.53-62

Mots Clefs
Catalogue - Livres imprimés à l’imprimerie royale en 1738