Catalogue saritique de livres nouveaux

Voici un catalogue satirique de livres nouveaux qui ne paraîtront jamais1

Traité de l’incompatibilité de la Religion Catholique Romaine avec elle-même, dédié au Parlement par M. l’archevêque de Paris.

Les avantages de la retraite, dédiés à Madame la Marquise, par Madame Paris.

Remède pour se consoler de l’infidélité de sa femme en passant dans les bras d’une autre, dédiés à M. le Duc d’Orléans, par les Demoiselles Beaumenard et Deschamps.

L’art de juger des dogmes de la foi sans faire aucun acte de catholicité, dédié au roi par le comte d’Argenson.

Traité de la constance en amour, dédié au comte de Clermont et au prince de Conti par la demoiselle le Duc et la dame d’Arti.

Les moyens d’aller à la campagne dans le temps que les affaires appellent à la ville, dédiés aux officiers du Parlement, par M. d’Argenson.

Les visions chimériques d’un beau-père pour aller du même pas que son gendre, dédiées au Prince de Soubise, par le marquis de Beauffremont.

L’art de manger son blé en vert, dédié au Roi, par M. de Machault, contrôleur général.

 

Traité de la félicité dont jouissent les innocents et les imbéciles, dédié à M. le Dauphin, par M. de Mirepoix2.

Le Mépris des grandeurs d’ici-bas et l’abnégation de soi-même, dédié à la Reine.

Traité de la continence, avec une dissertation sur le mépris des hommes, dédié à Madame Adélaïde de France, par l’auteur des Godemichés.

Le Panégyrique des nouveaux saints martyrs pour la foi, dédié aux curés de Saint-Étienne-du-Mont et de Saint-Jean en grève, par les P.P jésuites.

Remarques sur la conduite des ours qu’on mène par le nez, dédié au Roi par ses ministres.

Traité de l’ennui et de la mauvaise grâce, dédié à la Reine

Le Mercure à la mode, dédié à M. le duc de Richelieu, par le M. le duc d’Ayen.

Le conte de Peau d’âne, revu et corrigé par MM. Du Parlement et présenté au Roi par ses députés.

 

L’histoire des princes fainéants de la première race, par M. le Dauphin, dédié au Roi.

 
  • 1. Autre titre : Catalogue des livres nouveaux qui se vendent au Palais dans la boutique du Parlement
  • 2. Les titres suivants ne figurent que dans BHVP MS651. On remarque qu'ils sont les seuls à s'en prendre à la famille royale. On peut donc soupçonner que la liste Balcou a été tronquée pour des raisons de prudence.

Numéro
£0306


Année
1753


Références

BHVP, MS 651,  p.246-50 - Jean Balcou, Le Dossier Fréron (1975), p.63 - CL de Nîmes, p. 24

Mots Clefs
Catalogue de livres