Catalogue de livre nouveaux

 

Catalogue de livres nouveaux

 

Les faits des grands hommes qui ont mérité le bâton de maréchal de France par des actions héroïques, dédiés au duc de Grammont par le duc d’Harcourt.

En mémoire de la journée de Dettingen que le duc de Grammont engagea mal à propos le 29 juin 1743.

Traité qui prouve combien les intérêts du sang l’emportent sur ceux de la gloire, par M. de Noailles, avec l’histoire de Titus Manlius.

C’était M. le maréchal de Noailles qui avait le commandement de l’armée.

Traité de l’utilité de savoir nager, par un soldat aux gardes.

Les soldats aux gardes se sauvèrent ; une partie passa le Main à la nage, où plusieurs se noyèrent ; mais on leur avait fait essuyer mal à propos trois décharges sans leur permettre de tirer.

Traité qui prouve que les mêmes puissances sont en guerre et en paix.

Cette affaire se passa entre les Français et les Anglais huit mois avant la déclaration de guerre de la France ; elle fut très meurtrière de part et d’autre.

L’histoire des trois sœurs, par le roi Louis XV.

La comtesse de Vintimille, madame de Mailly et madame de la Tournelle.

L’oraison funèbre du chancelier Le Tellier, par M. Hersan, traduite en français par le P. la Neuville.

L’oraison funèbre du cardinal de Fleury fut prononcée à Notre-Dame par le P. la Neuville, jésuite.

La fable des rats tenant conseil contre le chat, dédiée au cardinal Tencin, par les autres ministres.

Le cardinal Tencin visait au ministère après la mort du cardinal de Fleury ; mais il n’y a pas réussi, à la grande satisfaction des autres ministres.

Carte de la monarchie française renfermée dans les anciennes bornes, telles qu’elles étaient du temps de Hugues Capet, par la reine d’Hongrie et son commis.

Après que la reine d’Hongrie se fut emparée de la Bavière, et dès le commencement de la guerre, elle’en voulait qu’à l’Alsace, la Lorraine, la Champagne, la Bourgogne, duché et comté, etc. Son commis est le grand-duc, son mari, ou le prince Charles, son beau-frère.

L’Histoire de la conquête de France, par Henri V, roi d’Angleterre, dédiée à sa majesté Britannique, par le comte de Stairs.

Milord Stairs, cerveau brûlé, général anglais, en voulait d’un autre côté à Calais, Dunkerque et à toute la côte de la Manche.

Traité de la retraite et des occupations du roi Jacques II, à Saint-Germain-en-Laye, dédié à l’empereur, par le prince Charles.

L’électeur de Bavière, empereur, dépouillé de ses Etats, se trouvait réduit à rien et prêt à faire le second tome du roi Jacques II d’Angleterre, mais leur cause et leur sort sont bien différents.

La maison de Bavière, dans sa splendeur, poème épique dédié à l’impératrice, par son cousin le maréchal de Belle-Isle.

L’élévation de l’électeur de Bavière à l’empire a été l’ouvrage du maréchal de Belle-Isle, qui l’aurait affermi sur le trône impérial, si le  cardinal de Fleury n’eût pas voulu mal à propos épargner pour l’exécution de ce projet dans son commencement. Quelle différence à la perte des hommes et des finances !

Les amusements de la vie champêtre, par M. le maréchal de Broglie.

Le maréchal de Broglie, après avoir fait des prodiges de valeur à la défense de Prague, fut sacrifié, ayant déplu à l’empereur pour avoir été vrai, et envoyé à sa terre de Chambroye.

Traité des fautes que peut faire un homme d’esprit, dédié au roi, par M. de Chauvelin, avec la relation de son voyage de Bourges à Issoire.

Après la mort du cardinal de Fleury, M. de Chauvelin écrivit au roi dans l’espérance d’être rappelé comme nécessaire. Loin de réussir, le roi l’envoya de Bourges où il  était, dans la vilaine petite ville d’Issoire en Auvergne.

Les instructions politiques d’une reine à ses enfants en forme de dépêches, par la reine d’Espagne, dédiées à don Philippe.

C’est la reine d’Espagne qui dirige toutes les instructions pour parvenir à l’établissement de don Philippe. Elle est élève en politique du cardinal Albéroni, et de plus italienne.

Traité des conquêtes, et Ballets héroïques représentés à Chambéry, avec des décorations françaises.

Don Philippe, après la conquête de la  Savoie, tenait sa cour à Chambéry, où il a reçu les hommages et le serment de fidélité, en attendant que nous puissions le faire pénéttrer en Italie.

 

Numéro
£0147


Année
1743 décembre

Notes

Catalogue des livres nouveaux imprimés au commencement de 1744 (Arsenal 3133)


Références

Clairambault, F.Fr.12711, p.15-16 - F.Fr.10477, f°39r et f°52 - F.Fr.13657, p.225-26 - Arsenal 3133, p.516bis-517bis - Bois-Jourdain, II, 156-159

Mots Clefs
Catalogue de livre nouveaux, Guerre de succession d'Autriche, revue de détail internationale