Avis au public au sujet de la tragédie de Mahomet

Avis au public au sujet de la tragédie de Mahomet

que les Comédiens-Français devaient représenter en septembre 17511

 

Messieurs et Dames,

Vous êtes avertis que le grand Mahomet qui avait été banni de France après avoir été exposé pendant trois jours à la risée du public,

S’étant rendu à Rome pour y gagner le jubilé, a été absous par notre Saint-Père le Pape, en sorte qu’il est revenu en cette ville, où il opérera des merveilles que l’esprit peut-être ne comprendra pas, mais qui n’en seront pas moins admirables pour tous ceux qui, à l’exemple du vénérable Nicaise2, les considéreront avec les yeux de la foi.

La liste des miracles qu’il doit faire se vend chez la veuve Denis3.

Le convulsionnaire4 en continuera tous les exercices.

  • 1. Elle a été défendue par le Parlement en 1742, quoique dédiée au Pape.
  • 2. M. d’Argental, faisant l’homme d’esprit, ami de Voltaire.
  • 3. Nièce de Voltaire.
  • 4. Le Kain, acteur forcé de la Comédie-Française, qui fait des grimaces affreuses.

Numéro
£0425


Année
1751 septembre


Références

F.Fr.10478, f°632r

Mots Clefs
Avis burlesque au public au sujet de la tragédie de Mahomet de Voltaire