Calendrier exactement supputé sur l’Apocalypse de Saint-Jean l’Évangéliste

Calendrier exactement supputé sur l’Apocalypse de Saint-Jean l’Évangéliste, Chap. 13. v.5


Nous faisons part au public de deux conjectures qui paraissent mériter les plus sérieuses attentions, et qui semblent annoncer le terme de toutes les persécutions que l’Église de France a souffertes depuis longtemps, surtout depuis la déclaration du mois de mars 1730.

On prie très instamment toutes les personnes qui ont de l’intelligence pour expliquer le sens figuré des Écritures, de dire de bonne foi ce qu’elles pensent de ces prédictions si conformes au sens littéral à quoi on les applique.

 

Prophétie tirée de l’Apocalypse de Saint-Jean, Chap. 13, v.5

Il fut donné à la bête une bouche qui se glorifiait insolemment et qui blasphémait et elle reçut le pouvoir de faire la guerre pendant quarante-deux mois, ce qui fait trois ans et demi.

Cette bête est la Constitution, l’époque de trois ans et demi, à commencer à la déclaration de mars 1730 et finira au mois de septembre 1733. Ibid. v.18.

Il faut ici de la sagesse. Que celui qui a de l’intelligence, compte le nombre de la bête, car c’est le nombre d’un homme, et ce nombre est de 666.

 

Explication

L’homme est Ludovicus, et le nombre 666 se trouve dans ce nom, en employant le chiffre romain et les lettres numérales.

C’est de Louis Quinze dont en entend parler, en voici la preuve en ajoutant à Ludovicus ces mots : Decimus Quintus Franciae et Navarrae Rex.

 

En faisant l’addition des lettres :

Nombre de l’homme

L    50

U     5

D  500

O

V      5

I       1

C  100

U    5

S

                 Produit         666

 

Numéro
£0321


Année
1733


Références

Clairambault F.Fr.12705, p.1-3 - Maurepas, F.Fr.12633, p.193-95

Mots Clefs
Apocalypse de saint Jean, Numérologie, prédiction pour Louis XV