Catéchisme des partisans

Catéchisme des partisans

D. – Etes-vous partisan ?

R. – Oui, par la grâce du siècle

D. – Qu’appelez-vous partisan ?

R. – Celui qui a fait profession de l’or et de l’argent.

D. – Est-il absolument nécessaire de faire telle profession ?

R. – Oui, car sans elle on ne peut faire son salut dans le monde.

D. – Quel est le signe d’un partisan ?

R. – Il y en a huit, mais le principal est l’avarice.

D. – Comment s’excerce cette profession ?

R. – Les lois et les maximes l’ont autorisée.

D. – Cette croyance est-elle ancienne ?

R. – Elle est établie depuis 3000 ans.

D. – Y a-t-il des temples et des églises de cette religion ?

Oui. On les appelle bureaux où l’on est forcé de payer tribut.

D. – Combien de choses sont requises pour cette profession ?

R. – Cinq.

D. – Dites-les.

1. Avoir patron en cour ;

2. L’invention de trouver de l’argent ;

3. Oser l’autorité au Parlement ;

4. Promettre beaucoup et ne rien tenir ;

5. Ne faire quartier à personne.

C’est pouvoir tout prendre et ne rien rendre.

D. – Où est contenu le symbole de cette loi ?

R. – Dans le symbole de leur père composé de quatre articles.

1. Je crois qu’il est tout-puissant en finance et partisan au grand parti.

2. Je crois qu’il est résident aux enfers et ressuscité en la personne de ses successeurs qui sont pires que lui, puisqu’ils permutent les vivants et les morts.

3. Je crois en son esprit bien coloré et aux mémoires qu’il a laissés.

4. Je crois à la religion qui donne pouvoir de tout prendre sans restituer à la congrégation des injustes.

D. – Que doit croire un partisan ?

Il doit croire tout ce qui est résolu au bureau et hors de là il n’y a point de salut.

D. – Combien de choses doit faire un partisan ?

Trois.

D. – Dites-les.

R.1. Faire exécuter son parti ;

2. Réveiller le papier timbré comme reliques ;

3. Faire payer les injustes.

D. – Après, que doit faire un partisan ?

R. – Demander plus qu’il ne lui est dû.

D. – Quelles sont les vertus théologales de cette profession ?

D – Cruauté, infidélité et lubricité.

D. – Combien y a-t-il de commandements en cette loi ?

R. – Dix.

D. – Dites-les.

1.Un seul intérêt garderas et aimeras parfaitement.

2.L’argent du Roi n’épargneras ni du prochain pareillement.

3.L’occasion ne manqueras de bien voler impunément.

4.Favori caresseras pour subsister longuement.

5.Homicide tu te rendras bien qu’il soit injustement.

6.Faux témoigneras, tu diras et mentiras adroitement.

7.L’usure tu chercheras et aimeras pasionnément.

8.Le bien d’autrui tu embleras pour dérober effrontément.

9.L’avoir d’autrui tu connaîtras et retiendras subtilement.

10.Et le Diable t’emporteras dans l’autre monde assurément.


Numéro
£0210


Année
1717


Références

F.Fr.13660, f°8-9

Mots Clefs
contre les gens d'argent